BD Donjon de Naheulbeuk Saison 4 (Intégrale Prestige)

Le jour se lève sur la Terre de Fangh et il faut se rendre à l’évidence : c’est fini, on n’entendra plus parler des statuettes de Gladeulfeurha, de la Couette de l’Oubli ni de Gontran Théogal, le sorcier véreux. C’est peut-être grâce aux compétences du Ranger, à la hache de jet d’occasion du Nain, aux flèches de l’Elfe ou aux sortilèges étonnants de la Magicienne ? Ou c’est peut-être la chance ?

Plus de détails


40,00 € TTC

Intégrale Saison 4

Disponibilité : Ce produit n'est pas en stock

Ajouter à ma liste

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 4 points de fidélité. Votre panier totalisera 4 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 2,00 €.


26 autres produits dans la même catégorie :

Le jour se lève sur la Terre de Fangh et il faut se rendre à l’évidence : c’est fini, on n’entendra plus parler des statuettes de Gladeulfeurha, de la Couette de l’Oubli ni de Gontran Théogal, le sorcier véreux. C’est peut-être grâce aux compétences du Ranger, à la hache de jet d’occasion du Nain, aux flèches de l’Elfe ou aux sortilèges étonnants de la Magicienne ? Ou c’est peut-être un coup de chance ? Quoi qu’il en soit, la compagnie au nom incertain a décidé d’arrêter les frais : les baroudeurs veulent rentrer chez eux, car l’aventure ça n’est finalement pas aussi marrant que les descriptions des brochures. On s’ennuie, c’est salissant, ça pue, c’est l’arnaque, on doit faire du camping, il pleut et les gens n’écoutent jamais le chef du groupe. Mais que va devenir l’Elfe ? Et que peut-on faire de Gluby ? Et comment sortir vivant des collines d’Altrouille sans se faire piétiner par les géants ? Autant de problèmes au réveil, ça peut donner la migraine au guerrier le plus endurci, et ça pourrait bien emmener nos aventuriers bien loin de leur destination première...
 

Quatre volumes (Tomes 10 à 13) de la série Donjon de Naheulbeuk réunis dans un bel ouvrage.

  • Auteurs : John Lang
  • Editeur : Clair de Lune
  • Illustrateurs : Marion Poinsot